2017 ANNEE DES CITOYENNES ET DES CITOYENS - NATURE & ANIMAUX ----------------------------------------------------------------- PLACES AUX CITOYENS Association Loi 1901 enregistrée à Paris 75001 DEBOUT LE PEUPLE ! La Paix, la Liberté et la Dignité avec humanité, n'ont pas besoin d'institution ni de Constitution ; seulement les interdictions de la faim et du froid doivent être permises ! __________________________________________________ Les Politiciens ne sont rien sans les votes des Citoyens. Le Citoyen Propose, le Peuple Décide !
            2017 ANNEE DES CITOYENNES ET DES CITOYENS  - NATURE  & ANIMAUX-----------------------------------------------------------------                              PLACES AUX CITOYENS Association Loi 1901 enregistrée à Paris 75001                                 DEBOUT LE PEUPLE !                    La Paix, la Liberté et la Dignité avec humanité,             n'ont pas besoin d'institution ni de Constitution ;seulement les interdictions de la faim et du froid doivent être permises !__________________________________________________Les Politiciens ne sont rien sans les votes des Citoyens.Le Citoyen Propose, le Peuple Décide !  

SERMENT DE CITOYEN    et précisions pratiques              

LE CITOYEN DICTE SES VOLONTES - LE REPRENTANT DU PEUPLE EXECUTE !

IL Y A DES LOIS MORALES

QUI SONT AU DESSUS DES LOIS HUMAINES;

 

Lorsque les lois morales, ni même les lois humaines ne sont plus respectées, il est du devoir des citoyennes et des citoyens de désobéir à fortiori lorsque l'on fait SERMENT !

La désobeissance est inscrite dans la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen. Le SERMENT DE CITOYEN est pour rappeler les droits et les devoirs afin que les citoyennes et les citoyens ne soient plus les sujets des gouvernants mais les maîtres en pleine souveraineté du peuple.

 

___________________________________________________________________________________________

 

LA FRANCE EST SOUS LE REGIME D’ UNE OLIGARCHIE DICTATORIALE.

Le Phoenix Français

 

DÉFINITION :

 

La démocratie est le régime politique dans lequel le pouvoir est détenu ou contrôlé par le peuple (principe de souveraineté), sans qu'il y ait de distinctions quant à la naissance, la richesse, la compétence... C’est ce que l’on appelle le Principe d'égalité.

 

Que dit en substance la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789?

 

Art. 1 - Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Jusque-là tout va bien, mais c'est là ou se corsent les choses : Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune.

Tout système de représentation ayant, qui plus est les pleins pouvoirs juridique, est donc totalement contraire à une démocratie. Même le terme « démocratie représentative » ne peut être employé dans un tel cas.

 

Art. 2. - Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de cette oligarchie. Quant au droit commun, ils sont les droits à la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l'oppression.

 

Art. 3. - Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d'autorité qui n'en émane expressément. Nul doute alors que tout a été détourné pour leurs seuls intérêts propres. La révolution de 1789 n'a fait que remplacer une corruption par une autre et rien d'autre. Il en a toujours été ainsi jusqu’à nos jours. Mais Sortons des sentiers battus pensons autrement.

 

Passons à la constitution FRANCAISE. Article -5, 19, 20, 24.

 

Voici les quatre articles fondamentaux de la Constitution française qui ne sont plus du tout appliqués aujourd’hui. Cela fait beaucoup pour un régime qui se dit républicain et démocratique.

 

Article 5 : Le président arbitre les institutions. Comment peut-il arbitrer quand il dirige personnellement le gouvernement ? Le président de la République veille au respect de la constitution alors qu’il est premier à la négliger en prétendant qu’il a tous les droits du fait qu’il est élu au suffrage universel. En conclusion, le constat est le suivant: La FRANCE est sous le régime d'une oligarchie ayant concentré tous les pouvoirs. Cela s’appelle une DICTATURE au sens propre du terme.

 

Article 19 : Seul le Premier ministre est responsable de la politique de la Nation. Or, le probable futur président de la République fait sa campagne en rejetant cette responsabilité qu’il a eue quand il était Premier ministre de Nicolas Sarkozy.

 

Article 20 : Le Gouvernement détermine la politique de la Nation. C’est le président de la République aujourd’hui qui assure cette mission.

 

Article 24 : Le Parlement contrôle l’action du Gouvernement, il évalue les politiques publiques. Le Gouvernement ne peut plus être contrôlé ni sa politique évaluée, car il ne fait qu’appliquer la politique du Président de la République qui, quant à lui, a le pouvoir de dissoudre l’Assemblée nationale.

La révolution de 1789 n'est rien d'autre qu'un remplacement de personnes corruptibles qui visiblement se perpétue grâce la médiocrité d'analyse de sa population. Le paroxysme est atteint, la SOCIÉTÉ est malade à plus d'un titre... Soyons le changement.... Vous, nous sommes la solution suffit juste d'en prendre conscience.

Serment de Citoyen    

Démocrate Libre et Digne

  De l’esprit de la Démocratie, des Lois et de la Dignité

Les Dix Volontés pour une nouvelle politique

Le Citoyen propose, le Peuple Décide !

 

Le Citoyen, considérant notamment que :

 

- Cette terre, reçue en héritage avec ses lois de la nature végétale et animale, que l’homme ne peut changer sans  la détériorer, mérite  respect et protection  comme  devoirs, car elle fait bien les choses, pour  notre  saine et digne existence.

Les multinationales et leurs produits chimiques sont les causes principales de sa détérioration et de la mauvaise nourriture

 

- La vie  est transmise pour une espérance vers un avenir de noblesse de pensées,  de passions,  d’actions et de paix,  de connaissances,  de tranquillité,  de bien être,  de  prospérité  et  de dignité, sans guerre, pour  éradiquer  l’esclavage, la prostitution et la misère.

 

Dans un monde moderne avec les innovations et le progrès social s'il était partagé par tous, "gagner sa vie" sans la souffrance,  ne devraient pas être l'exclusivité des aristocrates et oligarchies qui manipulent le peuple !

     - Le savoir, l’éducation, la convivialité, ne sont pas innés et s’apprennent pour une vie individuelle et en communauté riche et disponible pour le plaisir de recevoir et apporter, de participer au progrès sans lequel il n’y a pas de liberté, dignité et paix.

Tout est question d'éducation et de cohésion familiale, faute de quoi, la société n'existe plus et seuls en bénéficieront les castes et le corporatisme ! 

 

     - Nul ne doit  porter atteinte à la vie et au bien-être de tout individu ni ne saurait asservir un autre être humain partageant la même humanité pour des motifs personnels ou de société, de capital et moyens de production, spirituels ou politiques, par soumission, allégeance, idolâtrie et autres. Les besoins vitaux dus au progrès social, l’hygiène et la santé font partie de la dignité humaine.

Les systèmes et les produits, l'économie et la monnaie ne devraient pas avoir plus de valeur que l'être humain !

 

    - L'obligation de subir, donne au Citoyen le droit de savoir. La démocratie représentative, le capitalisme d’Etat et les multiples organisations politiques  couvrant de privilèges les aristocrates, castes et oligarchies, n’ont pour but que de prendre en otage les citoyens et détourner leurs pouvoirs à décider par eux-mêmes, de faire les lois, d’occulter la vraie Démocratie et autres, sont les causes de la corruption des gouvernants, de l’humiliation et des malheurs du Peuple taillable et corvéable à merci.

Le Citoyen travaille pour son existence et son bien être, il participe à la société et veut savoir ce que la société fait pour lui ; il ne veut plus de ses faux représentants qui, à chaque élection, extorquent leurs pouvoirs aux citoyens sans lui rendre compte pour finalement se retrouver endetté ainsi que ses enfants.

 

     - La liberté, la responsabilité et la prospérité sont des valeurs non divisibles mais transmissibles.

C'est ce que peut prétendre le Citoyen pour une existence digne et un avenir sans reproche, pour les parents et pour leurs enfants !

 

     - Le citoyen conscient de son utilité dans la société et des aspirations au bonheur pour chacun en fonction de ses moyens et  connaissances, s’engage à les respecter sans idéologie, à les promouvoir et porter assistance, à ne pas créer  ou encourager  tout acte pouvant atteindre le rayonnement  des valeurs humanitaires contribuant à la cohésion  de la famille  et de la société. 

Les considérations ci-dessus sont les valeurs humanitaires auxquelles aspire le Citoyen pour lui, sa famille et pour la société.

 

Moi, Citoyen maître de moi-même et de ma destinée,   déclarant  solennellement la  Liberté et la Dignité de la personne comme étant les principales  qualités d’une  Démocratie directe  basée sur la responsabilité de chacun, prête serment.

Moi, Citoyen maître de moi-même et de ma destinée, plus jamais je ne me coucherai devant les faux représentants du peuple, arrogants, baratineurs,inhumains et fourbes !

 

1- Je jure par Clisthène, fondateur de la première démocratie, par mes aïeuls outragés et  opprimés par les tyrans, despotes et dictateurs de participer à la restitution de la liberté, de la responsabilité et de la  prospérité pour chacun des citoyens acteur de l’économie et non comme ressource,  à la restauration du pouvoir du peuple  pour changer les institutions par l'égalité citoyenne, que je remplirai, suivant mes forces et ma capacité, l'engagement  sous serment que je prends.

- Vous supprimez la misère et vous avez la paix !

- Dans notre société, l'homme est considéré comme une ressource nécessaire pour la prodution et non comme un être humain c'est à dire une personne qui participe à la création et au développement du progrès social auquel il a droit ainsi que toute sa famille, au profit des capitalistes, banquiers, politiques,castes, oligarchies, etc..sans responsabilité, sans honneur, sans patrie, les mêmes qui sont dans les salons dorés alors que le citoyen est dans les tranchées, et sans respect des institutions.

 

2- Je mettrai au rang de représentant du peuple tout citoyen candidat indépendant de tout parti politique qui, une fois élu, prendra l’engagement de respecter le présent serment, au titre de citoyen et d’élu, ne commandera pas la force publique à son service ni contre le peuple, remettra ses actions au vote citoyen pour  approbation  au moins une fois par an et par référendum à son initiative ou à  celle des citoyens  et qui  ne s’immiscera pas, directement ou indirectement, dans la vie privée de chaque citoyen et de sa famille.

- Le programme politique est un contrat avec le Citoyen qui doit être respecté et dans le cas contraire, le Citoyen doit pouvoir le sanctionner.

- Les partis politiques, payés par les Citoyens sans leur consentement, étant l'une des causes de la mauvaise gouvernance et de la corruption des élus et du Citoyen, ils ne peuvent plus être considérés crédibles et ne méritent pas la confiance qu'ils extorquent par les manoeuvre électorales, les fausses promesses et la peur de l'intervention de la force publique payée par le Citoyen et qui intervient contre le Citoyen !

- Les propositions politiques avec calendrier de mise en oeuvre, doivent correspondre aux souhaits et volontés des Citoyens et comparés à chaque étape et une fois par an ou plus, avec la possibilité de démission ou de révocation, destitution par le Citoyen et aussi à chaque occasion qu'il lui paraîtra nécessaire.

 

3- J’utiliserai la place publique  appelée «  Place de la Démocratie, de la Liberté et de la Dignité humaine » qui sera aménagée et  organisée  par une commission indépendante, sous le contrôle de la cour citoyenne élue par les citoyens qui jugera les représentants du peuple, afin de permettre à la population de s’exprimer pour la proclamation de l’organisation du référendum d’initiative populaire  et y déposer la demande de référendum  qui tiendra d’obligation de procéder pour l’élu  qui  y procédera, dans un délai d’un mois , dès que  le nombre de deux pour cent des votants inscrits  sera atteint. Face au poids de mes responsabilités, la liberté avec dignité est ma force.

S'en est assez de ces représentants du Peuple qui se réunissent en assemblées dans les luxueux locaux du Peuple, entr'eux, pour décider de l'avenir du Citoyen. Les mêmes politiciens qui renient le vote du Peuple contraire à leurs intérêts. Le peuple doit prendre part aux discussions et décider par son vote. 

 

4-  Je participerai toujours à l’épanouissement de la personne et à l’amélioration de la vie en commun, je partagerai mes connaissances, je pourvoirai aux besoins de la famille sans autre contrainte que son intérêt, j’apporterai  mes moyens matériels,  physiques et  intellectuels au service des citoyens afin que la vie de chacun  en soit améliorée, et en certaines circonstances, j’accepterai l’aide de la cité à qui je serai toujours moralement redevable.

La société n'a d'autre but et de valeur que de renforcer sa cohésion par la création des moyens pour aider les plus faibles. La faim et le froid doivent être abolis, pour que la paix domine !

 

5- Je dirigerai l’action politique toujours à l’avantage de la personne seulement, non en faveur  de toute institution ou administration ; suivant mes forces et mon jugement,  je m'abstiendrai de toute injustice.  Je ne remettrai à personne mon pouvoir de représentation par intérêt personnel autre que la santé et l’éloignement principalement si on me le demande, ni ne prendrai l'initiative d'une pareille suggestion. La  solidarité  permet la seule interdiction autorisée, celle de ne plus  avoir faim ni froid.

Les combinaisons politiques sont nombreuses entre les partis politiques grâce au système électoral vicié à la base pour ne pas tenir compte des votes exprimant le mécontentement des actions politiques. C'est la raison pour laquelle il est impossible de révoquer tout élu avant son mandat et après en cas de représentation. Les résultats des votes et élections doivent être pris avec une participation de 75% minimum et non pas 25% comme actuellement.

 

6- J’exercerai mon pouvoir de citoyen comme  dans le respect d’autrui, de la justice et de l’indépendance totale.

La justice doit être indépendante, populaire et la même pour tous. Suppression de toute justice professionnelle et d'exéception avec des juges. Des juges impartiaux seront tirés au sort parmi les ciotyens.

 

7- Je ne provoquerai pas d’élection stratégique en faveur de qui que ce soit et pour quelque motif que ce soit ;  je ne pratiquerai que la participation aux élections suivant les vraies  considérations d’intérêt public et mon vote ne  sera entaché d’aucune hypocrisie ; je ne ferais usage du vote comme un droit et un devoir  que si au préalable, la démocratie est estimée.

Les valeurs des Citoyens étant le bien-être par la liberté la responsabilité et la prospérité, il ne peut participer aux combinaisons politiques de tous bords complices, qui tous les jours lui retirent de la liberté, le rendent de plus en plus servile par obligation et lui prennent le restant de prospérité avec toute l'arrogance pour grandeur, l'inhumanité pour fermeté et fourberie pour ingéniosité de leurs représentants débordant d'autosatisfaction.

 

8- Je respecterai la dignité de toute personne, dans quelque maison que je rentre pour l'utilité des habitants, me préservant de tout méfait volontaire et corrupteur.

La vie nous réserve toujours des surprises et parfois désagréables. Il convient d'aider les personnes fragilisées qui elles mêmes, lorsqu'elles seront en de meilleures conditions, pouirront aider la société. La dignité de la personne, aucun parti politique et homme politique n'en parle ni ne font ; bien au contraire, au lieu d'aider ils détruisent encore plus de personnes !

 

9- Je ne ferai pas étalage  de l’action citoyenne pour aider les familles dans la nécessité et  je tairai ce qui n’a jamais besoin d'être divulgué,  observant la discrétion comme un devoir en pareil cas.

L'aide prodiguée par la société, n'a pas besoin d'être  étalée sur la place publique car alors, elle devient un droit et non une nécessité ; cette nécessité pour ceux qui en ont réellement besoin mais qui n'osent pas la demander.

 

10- Je jure à mes descendants de préserver la Démocratie, la Liberté et la Dignité humaine de toutes mes forces ; de m’opposer à toute personne et/ou  formation qui viserait de spolier le Citoyen de ses droits inaliénables, imprescriptibles et consacrés.

La Démocratie doit être le but de toute société car elle ne peut être exercée sans la liberté et sans la dignité. Il nous appartient de la mettre en application pour notre succession.

 

Que la liberté et la démocratie soient la volonté,

la responsabilité et la dignité soient la prospérité.

 

Si dans l’honneur et la dignité je remplis ce serment,

jouir  heureusement de la vie sera mon but.

 

Si  dans la déloyauté et la trahison je me parjure,

mourir dans la tristesse et le tourment sera mon sort.

L'engagement du Citoyen est de reprendre le pouvoir de décision sans conflit, laissant la place aussi à tout élu qui le signera et l'appliquera conformément à la volonté du Citoyen.

 

Pourquoi un engagement personnel ?

Le temps de s'indigner est passé, 

il faut retirer la légitimité

aux faux représentants des citoyens.

REVOLTEZ-VOUS EN TOUTE LEGALITE  !

 

C’est le seul document venant du citoyen vers les politiques qui chaque jour réduisent la démocratie, la liberté et la dignité des citoyens, bien réfléchi, sans angélisme béat ni naïf  et immédiatement applicable.

 

C’est le seul document avec lequel les politiques doivent compter ou se démettre ou être démis !

 

 

Dans notre société, le capitalisme excessif façonne notre vie. Nous vivons ensemble dans la compétition dure d’une économie de marché orientée, truquée et non supportable.
La solidarité entre les humains diminue chaque jour d’avantage. A peine nous avons le temps et l’énergie de regarder le pauvre et le faible. Sortir de cette spirale inhumaine est votre but et celui de tout citoyen.

Lorsqu’ une république n’est pas mesure d’assurer le bien-être de chaque citoyen et crée les plus grandes récompenses aux politiques, aux corps intermédiaires de l’Etat et autres, c’est de la décadence des représentants du peuple qu’il s’agit et de leurs principes corrompus. C'est pourquoi il n'y a pas de séparation des pouvoirs ni la garantie des Droits de l’homme et du citoyen exprimés dans la Déclaration du même nom non respectée, bafouée encore à ce jour et exposée pour la galerie, texte considéré fondamental dans notre pays dit de droit.

- Assez de ces traditions politiques et religieuses divisant les citoyens pour faire oublier les problèmes de la population.

- Assez aussi de vouloir obtenir du sang et des larmes pour le peuple et les palais dorés, des décorations, des lumières et des feux d'artifice, intempérance et la luxure pour les politiciens et tous ceux qui sont cachés comme les banquiers, les multinationales et autres, dans cette période d'austérité décrétée par eux-mêmes.

- Assez une fois pour toutes d’obéir à ces politiciens menteurs et incapables, sans contrôle du peuple et sans vergogne, qui pratiquent l'abus de confiance, d'extorsion de cotisations et d'impôts, qui font payer les citoyens pour leur compromission, collusion, concussion, les complots, la corruption et autres, les même politiciens qui donnent des leçons de morale, civisme, économie, finances, etc., faisant du citoyen un délinquant coupable et condamné à payer toutes les catastrophes, notamment d'ordre financier, à cause de la délégation des pouvoirs qui leur a été extorquée aux citoyens par le vote, à ces politiciens employés du peuple, qui ignorent le peuple, qui deviennent les patrons du peuple, qui s’accordent privilèges sur privilèges augmentations de leurs revenus et prébendes dans aucune responsabilité.

- Assez d’entendre que le peuple est accusé de tous les maux pour justifier la crise : non compétitif, ne travaille pas, trop d’avantages sociaux, fraudeur, toujours malade, trop d’allocations, subventions etc.

- Assez de cette démocratie meurtrière représentée par un parti ou une coalition de circonstances qui ne représente que 20% des électeurs piégés et contrôlent les autres 80% des citoyens qui se sont abstenus ou n’ont pas voté pour ce parti au pouvoir.

Pourquoi continuer à se soumettre aux castes et oligarchies organisant l’oligapole, la fraude fiscale dans les paradis qui eux seuls fréquentent pour y mettre l’argent volé du travail du citoyen et des petites et moyennes entreprises, avant de fermer les activités, à s'adapter et de faire les mêmes erreurs quand nous avons beaucoup d'autres efforts à faire pour atteindre la presque perfection?

 

Lorsque, après plus de 70 ans, les politiciens n’ont rien d’autre à proposer aux citoyens:
«Je n'ai rien à offrir que du sang, du labeur, des larmes et de la sueur», nous devons crier s’en est assez, nous battre pour le respect de nos parents et grands parents et pour l'avenir de nos enfants; lutter encore pour l’amélioration des acquis sociaux et non pour leur réduction ou disparition et le désir de vivre en se rendant utile en toute responsabilité, dignité et humanité.

Non, le citoyen de toute catégorie sociale : indépendants, paysans, ouvriers, agents de maîtrise, cadres, etc., n’est pas une ressource pour le développement du capitalisme synonyme de cannibalisme, de chômage et de malheurs des familles ; il est l’auteur du développement et du progrès social et il doit en recevoir les bénéfices et non les pertes dont il est accusé à cause de la gabegie, l’incurie, le gaspillage, le gâchis de l’argent de la sueur du travail du citoyen par les politiques de tous bords, pour le payer aux riches spéculateurs qui deviennent de plus en plus riches et le citoyen de plus en plus pauvre même lorsqu’il a du travail.

Non, la liberté, la responsabilité et la prospérité pour chacun ne sont pas des valeurs divisibles mais transmissibles.

Non, ne pas voter, voter blanc ou nul n’est pas le renoncement de son droit de vote, mais l’expression de son mécontentement et la volonté de ne pas accorder la légalité aux représentants du peuple, payés par le peuple et devenus les patrons du peuple utilisant tous les moyens y compris la force publique contre le peuple s’il manifeste son désaccord.

Non, nos élus n’ont pas la légitimé du peuple et ne sont pas légalement élus au regard de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, ce Citoyen trompé tous les jours.


Si vous en avez assez des pratiques actuelles qui détruisent la cohésion de la famille et de la société, le bien-être et la sécurité de chacun, acceptez les dix volontés exprimées dans le Serment de Citoyen.

 

La Démocratie, la Liberté et la Dignité,

personne ne doit les voler au Citoyen

Nous sommes ravis de vous accueilir sur ce site où Vous trouverez toutes les informations  pour une nouvelle politique en faveur du Citoyen Démocrate, Libre et Digne.

 

Une formidable organisation en faveur des citoyens pour faire valoir ses idées et projets sur des bases humaines et dignes et aussi de la nature, indispenables pour notre bien-être. 

Une formidable organisation NON POLITIQUE  en faveur des candidats aux élections, LIBRES DE TOUT PARTI POLITIQUE

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Place aux citoyens démocrates, libres et dignes - Les Dix volontés.