2017 ANNEE DES CITOYENNES ET DES CITOYENS - NATURE & ANIMAUX ----------------------------------------------------------------- PLACES AUX CITOYENS Association Loi 1901 enregistrée à Paris 75001 DEBOUT LE PEUPLE ! La Paix, la Liberté et la Dignité avec humanité, n'ont pas besoin d'institution ni de Constitution ; seulement les interdictions de la faim et du froid doivent être permises ! __________________________________________________ Les Politiciens ne sont rien sans les votes des Citoyens. Le Citoyen Propose, le Peuple Décide !
            2017 ANNEE DES CITOYENNES ET DES CITOYENS  - NATURE  & ANIMAUX-----------------------------------------------------------------                              PLACES AUX CITOYENS Association Loi 1901 enregistrée à Paris 75001                                 DEBOUT LE PEUPLE !                    La Paix, la Liberté et la Dignité avec humanité,             n'ont pas besoin d'institution ni de Constitution ;seulement les interdictions de la faim et du froid doivent être permises !__________________________________________________Les Politiciens ne sont rien sans les votes des Citoyens.Le Citoyen Propose, le Peuple Décide !  

Lettre au Président de la République

 Lettre à Monsieur le Président de la République,
===================================================
En ma qualité de Citoyen, à vous Premier magistrat de la nation et aussi Citoyen, je m’adresse avec tout le poids de ma responsabilité, pour exprimer la détresse du peuple à laquelle, je suis sûr, vous n’êtes pas insensible.

 

L'obligation de subir donne au citoyen le droit de savoir du pourquoi de l’irresponsabilité des politiques, le droit de savoir pourquoi les citoyens ne participent pas aux décisions qui leur sont imposées, le droit de savoir où est passé l'argent des travailleurs, le droit de savoir qui fait quoi, le droit de savoir pourquoi plus il travaille moins il peut satisfaire les besoins de la famille, le logement, la nourriture, les soins médicaux, etc., en résumé pourquoi il ne peut vivre dans la dignité !

 

Devant les épreuves supplémentaires dégradantes pour le Peuple, il n’est plus possible d’attendre plus longtemps la réalisation de vos promesses causes de votre élection. Les reporter pour voir, le Citoyen a déjà payé et il n’est plus question d’attendre les futures élections pour en changer.

 

Les difficultés vous les connaissiez, vous en avez apprécié l’importance, vous les avez rappelées durant votre campagne électorale, vous vous deviez de les résoudre. En 3 ans, beaucoup de choses auraient pu être faites ; les seules retenues par le Citoyen sont celles décrétées au sujet de la crise financière et monétaire et les avantages pour les élus, pour lesquelles il est fait encore appel au Peuple, pour payer avec encore plus d’impôts et taxes réduisant les maigres moyens d’existence décents , dont la conséquence est encore plus de pauvreté.

Vous n’avez pas été élu pour cela, vos prédécesseurs l’ont très bien fait. 

 

Une République pour les riches,
Un gouvernement pour les riches,
Une gestion pour les riches !

Et la misère pour le peuple !
60 ans de mal logés, 40 ans de chômage, 30 ans de restos du coeur, toujours plus de famille en détresses,....... la spoliation totale du peuple est l’objectif.
C'est une honte pour notre pays !

 

Le Citoyen attend de vous les solutions concrètes ; celles qui concernent le Citoyen dans sa vie de tous les jours au rythme de la galère du temps dans laquelle il se trouve, pas celles accentuées par la crise artificielle favorisant les spéculateurs et les réseaux d’influence, les banquiers et les multinationales etc. ceux qui cassent l’économie après avoir perçu les avantages payés par le travail du Peuple et qui connaissent les paradis fiscaux tant décriés par vous. 

 

Vous pourrez donner tout l’or du monde aux entreprises, si le Citoyen n’a pas les moyens d’une existence digne, les entreprises fermeront à plus ou moins brève échéance. Seule la misère progressera. C’est précisément ce qui a été fait durant tant d’années, pour un résultat aussi catastrophique. 

 

Depuis le temps, les effets du chômage et de la précarité ont fini par devenir pauvreté et avec elle la destruction de la cohésion familiale. Il faut faire attention à ce défaut de cohésion qui risque aussi d’atteindre en profondeur la société que vous représentez et que vous contraignez davantage. 

 

Le Citoyen attendait de vous les actes concrets pour les besoins vitaux à minimum garanti pour tous les Citoyens, pour que les adultes aient de quoi subvenir aux besoins de la famille, se rendre utiles en participant activement à la vie de la société, pour l’amélioration des acquis sociaux comme auteur du développement, non pour leur réduction ou la disparition, pour l’avenir de leurs enfants et éradiquer le chômage et l’oisiveté causes de toutes les dégradations. Ce n’est pas de l’assistanat mais un juste retour des prélèvements réclamés abusivement et payés par le Peuple pour un endettement dont il n’est pas responsable.

 

Si la justice est la même pour tous, alors, le droit de vivre dignement doit l’être également ; le contraire serait la preuve d’une justice au profit d’une minorité, sur des bases non démocratiques telles que le non respect de la séparation des pouvoirs ni de la garantie des Droits de l’homme et du Citoyen dans la Déclaration du même nom, bafouée depuis plus deux siècles à ce jour, texte pourtant considéré fondamental dans notre pays dit de droit.

 

Ne pas agir contre les spéculateurs et les banquiers qui pratiquent la fausse monnaie et la fausse économie, le vol de la valeur du travail du citoyen est une preuve de votre complicité encourageant la privation de la dignité et de la prospérité du citoyen au profit des banques et autres semblables cupides malfaiteurs de votre choix.

 

LE PROGRAMME DES CANDIDATS AUX ELECTIONS EST UN CONTRAT AVEC LES ELECTEURS !
Depuis votre élection à ce jour, vous avez suivi la tradition des candidats qui ont pour habitude de promettre monts et merveilles et lorsqu'ils sont élus n'appliquent aucune des dispositions annoncées et pire encore, ils votent tous les efforts pour le Citoyens et tous les privilèges pour eux. 

 

LA MORALITE EXIGE QUE LES PROMESSES SOIENT TENUES.
Il faut savoir :
- Pourquoi 65 millions d'habitants ne peuvent pas sortir 1000 faux représentants du peuple élus illégalement grâce à des lois faites par eux, pour eux et non pour le peuple. 
- Pourquoi aussi l'envie d'en finir avec ce système corrompu à tous les niveaux de l'Etat doit obligatoirement passer par les représentants du peuple qui gouvernent depuis plus de quarante années avec des fausses promesses jamais sanctionnées. Est-ce normal !

- Pourquoi les employés du peuple doivent-ils accorder des droits et donner des ordres  au peuple qui les paye et non l’inverse ?

-Où est votre légitimité à exercer votre fonction et vous y maintenir si vous avez été élu par une minorité étant donné que  les citoyens désertent de plus en plus les urnes ?

 

Il est normal de demander à tout représentant du peuple :
. de respecter le peuple qui les paye, d’être responsable de ses actes, de faire valoir son travail au moins une fois par an
. de ne pas faire de combinaisons politiques en faveur des partis contre le peuple, ne pas faire de fausse promesse
de faire des lois pour le progrès social non pour la restriction. de ne pas se voter lui-même sa rémunération et indemnités
. de permettre le référendum populaire, de ne pas faire intervenir la force publique contre le peuple
. de respecter la démocratie, la liberté et la dignité de l’homme avec humanité.
. le non respect de la Déclaration des Droits de l’homme et du Citoyen bafouée tous les jours, etc.


Comme garant des institutions au bénéfice de ceux qui les commandent mais au détriment de la dignité de vos concitoyens, Vous êtes le premier responsable de la situation actuelle. Vous continuez à duper le Peuple comme vos prédécesseurs et alors, à sa manière, le Citoyen se rappelle à vous !

 

Le Citoyen en a assez d’être électeur seulement.

Dans votre serment à la République et à la Constitution et de ceux qui sont plus égaux que d’autres, vous avez juré de loyalement remplir les fonctions avec dignité, simplicité, exactitude et fidélité aux valeurs fondamentales de notre République ; respectueux de la Constitution dont vous êtes le gardien, vous resterez toujours dans le rôle qu'elle vous assigne et vous l’ avez promis librement, solennellement et sur votre honneur. 
Il reste à connaître où est votre dignité sachant que le Peuple n’accepte pas l’austérité que vous lui imposez après vos mensonges électoraux. Il reste aussi à connaître de la fidélité aux valeurs de la République sachant que le Peuple paye les déficits que vous créez sans contrôle du citoyen, privatisez les bénéfices et créez des privilèges pour vous et vos serviteurs.

 

Il est inutile jurer obéissance à un régime politique dit républicain s’il n'est pas en mesure de garantir le bien-être de tous les citoyens avant ceux du gouvernement, de la politique et de l'Etat, si elle crée les plus grandes récompenses pour les politiciens et apparentés, les organismes intermédiaires de l'Etat et d'autres, s’il couvre la décadence des représentants du peuple avec leurs principes corrompus, s’accordant eux-mêmes privilèges sur privilèges immérités obtenus par l’abus de confiance au point d’oublier qu’il en est l’employé et non le patron du Peuple !

Il reste encore à connaître votre respect de la Constitution qui comprend en son préambule la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, car depuis plus de deux siècles à ce jour, ledit préambule n’est pas respecté et de ce fait vous êtes le gardien d’une Constitution qui n’existe pas et qui de plus vous déclare irresponsable de vos actes. Comment peut-on mettre en vos mains la plus haute fonction de l’Etat, une bonne gestion de « père de famille », l’arme atomique et autres entre les mains d’une personne déclarée irresponsable ?

 

Cette même constitution qui pour tromper le peuple, stipule à l’alinéa 11 du Préambule de la Constitution de 1946 toujours en vigueur qui impose : 
« La nation garantit à tous, notamment à l'enfant, à la mère et aux vieux travailleurs, la protection de la santé, la sécurité matérielle, le repos et les loisirs. Tout être humain qui, en raison de son âge, de son état physique ou mental, de la situation économique, se trouve dans l'incapacité de travailler a le droit d'obtenir de la collectivité des moyens convenables d'existence »…

        

En réalité, la Constitution,  écrite par les faux représentants du peuple, payés par le peuple,  qui conspirent contre le peuple en "conclave",  fait des promesses qu’elle annule aussitôt, organise l'impuissance démocratique des Citoyens et démontre que nous ne sommes pas en démocratie !                

 La Paix, la Liberté et la Dignité avec humanité,  n'ont pas besoin d'institution ni de Constitution ; seulement les interdictions de la faim et du froid  doivent être permises !

 

C’est avec le SERMENT DE CITOYEN DEMOCRATE LIBRE ET DIGNE, sans angélisme béat ni naïveté ni extravagance, mais avec ses considérations, volontés et l’esprit de participer aux actions pour le bonheur du Peuple, que j’attire votre attention, pour votre honneur et celui de votre fonction mais aussi pour les valeurs humaines que chaque Citoyen a naturellement en lui afin de les mettre au service de la société. 

Vous n’avez pas respecté vos promesses, vous avez berné les électeurs, vous avez pratiqué l’abus de confiance des citoyens pour le moins, et le citoyen est toujours de plus en plus imposé et mal traité, vos propositions concrètes en faveur des citoyens inexistantes, des lois liberticides, la corruption permanente, etc. font que le citoyen demande votre départ des fonctions usurpées et s’il venait de votre initiative par votre démission, vous permettriez au peuple de prendre son destin en mains sans tarder car la situation catastrophique l’a rendue urgente. 

 

L’Unicef dresse un bilan alarmant. En France, plus de 3 millions d’enfants, soit un sur cinq, vivent sous le seuil de pauvreté, 30 000 sont sans domicile, 9 000 habitent des bidonvilles et 140 000 arrêtent l’école chaque année.

 

On ne nous dit rien et on nous cache tout.

Nos enfants mineurs, sont endettés de plus de 30.000Euro car nous, les parents, avons trop d'acquis sociaux et que nous vivons au-dessus de nos moyens. C'est cela que les faux représentants du peuple  auxquels vous appartenez, nous disent relayés par les journalistes à leurs bottes.  

 

En violation de la loi, de l’argent  il y en a pour les privilèges des élus :  les emplois fictifs, les fausses factures, les fonds secrets,  les paradis fiscaux, etc. qui sont les vrais fraudeurs ; il y en a aussi pour  les guerres, les banquiers, les patrons les faux industriels pour créer le chômage, les partis politiques même pour ceux reconnus non démocratiques, la gabegie organisée et bien d’autres.    

                                                                                                                  

Bientôt vous mettrez nos enfants contre les parents car ils n'auront pas de quoi vivre dignement et fonder une famille à cause de nous qui votons et élisons pour ceux qui se servent au lieu de servir le peuple qui les paye à leur seule discrétion. Et ils auront raison si nous ne faisons rien. 

 

Vous avez tout l'argent nécessaire pour payer vos privilèges et ceux de vos serviteurs, vos interventions militaires, dans les pays dont nous ne sommes pas concernés, au motif de venir en aide aux USA en cas d'attaque contre les USA alors que ce sont les USA qui attaquent les autres pays pour vendre leurs armes et maîtriser le monde, pour défendre une démocratie de pacotille, pour assurer la pérennité d'une république des copains et des coquins despotes, pour payez un ministre du travail mais pas un ministre du chômage, pour  payer la dette que vous crééz sans le consentement du peuple garant obligatoire, etc. 

Vous n'avez pas d'argent pour éradiquer les conflits militaires, la misère, la prostitution, l'esclavage organisé par le capitalisme que vous soutez sans contre partie .

« Tout ce qui nous effrayait du communisme : perdre nos maisons, nos épargnes et être forcés de travailler pour un salaire minable sans avoir de pouvoir politique, c’est réalisé grâce au capitalisme »   

Bientôt aussi, vous exigerez le payement de l’air que nous respirons.

 

Assez de combinaisons politiques sur le dos du citoyen, assez de donner tous les devoirs au peuple, sans se préoccuper de la dignité de la personne, et tous les avantages et privilèges aux employés du peuple devenus les patrons du peuple avec la force publique payée par le peuple utilisée contre le peuple mécontent de vous.     
     

De par vos actions présentes et passées de vos prédécesseurs, vos lois et duperies contre les citoyens, vous avez participé à cet état de fait contre le peuple !   


2015 Année du Citoyen. L'Union du Citoyen sera la force du Peuple! 
Avec le "Serment de Citoyen Démocrate, Libre et digne." le seul document concis écrit par un Citoyen vers les politiques, qui Exprime les volontés du Peuple par le Peuple et pour le Peuple, le changement c’est maintenant !

 

La Démocratie, la Liberté et la Dignité, personne ne doit les voler au Citoyen.

 

L'union des Citoyens sera la force de tout le peuple.

 

Veuillez agréer, Monsieur le Président, mes salutations les plus respectueuses.

                                                                                                                                      Le 12 Novembre 2012

 

Monsieur le Président de la République,
Palais de l’Elysée 55-57 rue du fg St. Honoré 75008 PARIS

 

En ma qualité de Citoyen, à vous Premier magistrat de la nation et aussi Citoyen, je m’adresse avec tout le poids de ma responsabilité,  pour exprimer la détresse du peuple à laquelle, je suis sûr, vous n’êtes pas insensible.

 

L'obligation de subir donne au citoyen le droit de savoir du pourquoi de l’irresponsabilité des politiques, le droit de savoir pourquoi les citoyens ne participent pas aux décisions qui leur sont imposées, le droit de savoir où est passé l'argent des travailleurs, le droit de savoir qui fait quoi, le droit de connaître les gens pour qui et pourquoi il travaille quand il a un emploi, pourquoi plus il travaille moins il peut satisfaire les besoins de la famille, le logement, la nourriture, les soins médicaux, etc., en  résumé pourquoi il ne peut vivre dans la dignité !

 

Devant les épreuves supplémentaires dégradantes pour le Peuple et l’incapacité du Citoyen à retourner la situation, il n’est plus possible d’attendre plus longtemps la réalisation de vos promesses causes de votre élection. Les reporter pour voir, le Citoyen a déjà payé et il n’est plus question d’attendre les futures élections pour en changer.

 

Les difficultés vous les connaissiez, vous en avez apprécié l’importance, vous les avez rappelées durant votre campagne électorale, vous vous devez de les résoudre. En six mois, beaucoup de choses auraient pu être faites ; les seules retenues par le Citoyen sont celles décrétées au sujet de la crise financière,  pour laquelle il est fait encore appel au Peuple, pour payer avec encore plus d’impôts et taxes réduisant   les maigres moyens d’existence décents , dont la conséquence est encore plus de pauvreté.  Vous n’avez pas été élu pour cela, vos prédécesseurs l’ont très bien fait  mais, si vous persistez, c’est que vous êtes déjà dépassé !

 

Le Citoyen attend de vous les solutions concrètes ; celles qui concernent le Citoyen dans sa vie de tous les jours au rythme de la galère du temps dans laquelle il se trouve, pas celles accentuées par la crise artificielle favorisant les spéculateurs et les réseaux d’influence,  les banquiers et les multinationales etc. ceux qui cassent l’économie après avoir perçu les avantages payés par le travail du Peuple et qui connaissent les paradis fiscaux tant décriés par vous. 

 

Vous pourrez donner tout l’or du monde aux entreprises, si le Citoyen n’a pas les moyens d’une existence digne, les entreprises fermeront à plus ou moins brève échéance. Seule la misère progressera. C’est précisément ce qui a été fait durant tant d’années, pour un résultat aussi catastrophique, devenu votre héritage auquel vous  pouvez renoncer.


Baser la richesse du pays sur l’exportation au détriment de la consommation de ses citoyens et de la production de ses entreprises est une aberration économique grave car elle détruit le tissu social et économique de notre pays tout comme celui des pays exportateurs, majoritairement sous développés, qui ne deviendront jamais autonomes. 

 

Depuis le temps, les effets du chômage et de la précarité ont fini par devenir  pauvreté et avec elle la destruction de la cohésion familiale. Il faut faire attention à ce défaut de cohésion qui risque aussi d’atteindre en profondeur  la société que vous représentez et que vous contraignez davantage. 

 

Le Citoyen attend de vous les actes concrets  pour les besoins vitaux à minimum garanti pour tous les Citoyens, pour que les adultes aient de quoi subvenir aux besoins de la famille, se rendre utiles en participant activement à la vie de la société, pour l’amélioration des acquis sociaux comme auteur du développement, non pour leur réduction ou la disparition, pour l’avenir de leurs enfants et éradiquer le chômage et l’oisiveté causes de toutes les dégradations. Ce n’est pas de l’assistanat mais un juste retour des prélèvements réclamés abusivement et payés par le Peuple pour un endettement dont il n’est pas responsable.

 

Si la justice est la même pour tous, alors, le droit de vivre dignement doit l’être également ;  le contraire serait la preuve d’une justice au profit d’une minorité, sur des bases non démocratiques telles que le non respect de la séparation des pouvoirs ni  de la garantie des Droits de l’homme et du Citoyen dans la Déclaration du même nom, bafouée depuis plus deux siècles  à ce jour, texte pourtant considéré fondamental dans notre pays dit de droit.

 

Ne pas agir contre les spéculateurs et les banquiers qui pratiquent la fausse monnaie et la fausse économie, le vol de la valeur du travail du citoyen serait une preuve de votre complicité encourageant la privation de la dignité et de la prospérité du citoyen au profit des banques et autres semblables cupides malfaiteurs déjà cités.  


Comme garant des institutions au bénéfice de ceux qui les commandent mais au détriment  de la dignité de vos concitoyens, Vous êtes le premier responsable de la situation actuelle.  Ne pas œuvrer dans ce sens, consisterait à duper le Peuple comme vos prédécesseurs et alors, à sa manière, le Citoyen se rappellera à vous.

 

Dans votre serment à la République et à la Constitution et de ceux qui sont plus égaux que d’autres, vous jurez de loyalement remplir les fonctions avec dignité, simplicité, exactitude et fidélité aux valeurs fondamentales de notre République ; respectueux de la Constitution dont vous êtes le gardien, vous resterez toujours dans le rôle qu'elle vous assigne et vous le promettez librement, solennellement et sur votre honneur. 


Il reste à connaître où est votre dignité sachant que le Peuple n’accepte pas l’austérité que vous lui imposez  après vos mensonges électoraux. Il reste aussi à connaître de la fidélité aux valeurs de la République sachant que le Peuple en est le propriétaire  et que vous en avez pris le fonds de commerce car les pertes d’exploitation que vous créez sans contrôle du citoyen sont toujours payées par le Peuple. 

 

Il est inutile jurer obéissance à un régime politique dit républicain s’il n'est pas en mesure de garantir le bien-être de tous les citoyens avant ceux du gouvernement, de la politique et de l'Etat, si elle crée les plus grandes récompenses pour les politiciens et apparentés, les organismes intermédiaires de l'Etat et d'autres, s’il couvre la décadence des représentants du peuple avec leurs principes corrompus, s’accordant eux-mêmes privilèges sur privilèges immérités obtenus par l’abus de confiance au point d’oublier qu’il en est l’employé et non le patron du Peuple !

 

Il reste encore à connaître votre respect de la Constitution qui comprend en son préambule la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, car depuis plus de deux siècles à ce jour, ledit préambule n’est pas respecté et de ce fait vous êtes le gardien d’une Constitution qui n’existe pas et qui de plus vous déclare irresponsable de vos actes. Comment peut-on mettre en vos mains la plus haute fonction de l’Etat, une bonne gestion de « père de famille »,                                 l’arme atomique et autres entre les mains d’une personne déclarée irresponsable ?

 

C’est avec le SERMENT DE CITOYEN DEMOCRATE LIBRE ET DIGNE, sans angélisme béat ni naïveté ni extravagance, mais avec ses considérations, volontés et l’esprit de participer à la   réussite de vos convictions premières pour le bonheur du Peuple, que j’attire votre attention, pour votre honneur et celui de votre fonction mais aussi pour les valeurs humaines que chaque Citoyen a naturellement en lui afin de les mettre au service de la société  comme exprimé dans ledit document joint. 

 

N’ayez pas peur de faire des propositions et les soumettre au Peuple car, si elles sont justes, équitables et profitables pour le Peuple, le Peuple vous aidera !

 

La Démocratie, la Liberté et la Dignité, personne ne doit les voler au Citoyen

 

Veuillez agréer, Monsieur le Président, mes salutations les plus  respectueuses.

 

Depuis cette date, malgré la promesse de diminuer le chômage et autres difficultés pour le citoyen à partir de 2013, la situation est encore plus difficile pour le Citoyen mais pas pour lui et les politiques de tous bords y compris nos faux représentants du peuple, qui se sont auto-attribués des augmentations très importantes de leurs rémunérations et privilèges sans vergogne !

Réponse du Président de la République : Les Français jugeront à la fin du mandat !

Le chômage est une résultante de la non recherche de solution et surtout de la volonté de gérer la pénurie, préférant le prix élevé et non la production plus importante qui fait baisser les prix d'un marché dirigé à la hausse abusivement, c'est à dire spéculatif. 


Quel en est le motif ?

Soit disant les charges élevées, le code du travail, les 35 heures etc, bref touts les prétextes sont bons. Les mêmes qui sont repris tous les jours par les économistes professeurs que nous payons toujours plus et qui avec leurs diplômes se retrouvent à Pôle emploi.


La réalité est que l'argent sert à maîtriser le citoyen et non à l'économie. C'est une forme d'esclavage moderne.


L'Etat n'est plus le pendant du capitalisme moribond sinon déjà mort, il est devenu son médecin en prenant le sang du peuple par transfusion.


Ceci date depuis que la banque de France a progressivement transféré son activité au banques privées décidée par De Gaulle et Pompidou en 1969 avec Giscard aux finances. Les choses se sont accélérées en 1973 sous le prétexte de l'approvisionnement du pétrole et n'ont plus cessées jusqu'à aujourd'hui avec sa disparition effective mais non reconnue pour ne pas débaucher tout en la faisant du bricoler, car la BCE a tous les pouvoirs sur les pays de la zone euro.

 

Une République pour les riches,
Un gouvernement pour les riches,
Une gestion pour les riches !

 
Et la misère pour le peuple !

 

Parler de la république et des religions c'est l'important.

 

          Faire croire à des choses et à des êtres invisibles, qui n'existent pas et  se battre pour eux,

n'est autre qu'escroquerie !

 

En bref, la république est un subterfuge faisant croire au peuple qu'il est propriétaire des biens de la nation, que la religion ne doit pas être imposée au peuple d'où la laïcité pour ne plus être soumis aux prêtres et inventée pour déboulonner le roi et ses descendants.

 

La conséquence est :
1. Le roi sortant est remplacé par un "consul" maintenant "Président de la République" équivalent à nouveau roi à durée déterminée avec possibilité de reconduction.
2. Que le peuple est devenu, soit disant, propriétaire des biens gérés par le monarque républicain qui en jouit en toute discrétion, organise la politique avec les personnes de son choix qui forment sa cour et accorde les privilèges pour préparer son éventuelle réélection, fait les lois sous couvert des représentants du peuple à sa botte et commande de payer au peuple  même avec la force publique. C'est le monarque républicain!


Le peuple est sensé être le propriétaire de la chose publique promise et le fonds de commerce est en faveur du roi monarque lequel en use et en abuse, réclame les frais d'entretien et de gestion selon son estimation et s'il ne peut toujours pas boucler son budget il se permet de vendre les biens du peuple à des acheteurs comparses à son bénéfice et à celui des représentants du peuple dont le choix est proposé au peuple qui n'a qu'à voter pour eux car ils sont  présentés comme étant la conscience du peuple. Dans ces conditions, il n'a rien à demander au peuple et le peuple ne peut rien refuser.


3. Par la laïcité, la religion ne faisant plus partie de la république c'est elle, la République, qui en tient lieu; les monuments appartiennent au peuple pour l'entretien et fonctionnement et les religieux sont toujours présents à la merci du roi républicain qui actuellement a son ministre du culte dans un Etat laïc. C'est cela la politique !

 

Si ce n'est pas de l'escroquerie que de faire des promesses non tenues et faire croire à un dieu invisible créé par l'homme et non l'inverse, inexplicable autrement que par la foi inculquée pour des raisons de pouvoir et asservissement, de corruption et de prise illégale d'intérêts notamment, qu'est ce donc ? 


Dans tous les cas, le peuple est piégé !

 

Le Citoyen prend conscience de son pouvoir et le politicien sentant la fin proche, s'accroche !

C'EST L'ANNEE DU CITOYEN DEMOCRATE LIBRE ET DIGNE !

Nous sommes ravis de vous accueilir sur ce site où Vous trouverez toutes les informations  pour une nouvelle politique en faveur du Citoyen Démocrate, Libre et Digne.

 

Une formidable organisation en faveur des citoyens pour faire valoir ses idées et projets sur des bases humaines et dignes et aussi de la nature, indispenables pour notre bien-être. 

Une formidable organisation NON POLITIQUE  en faveur des candidats aux élections, LIBRES DE TOUT PARTI POLITIQUE

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Place aux citoyens démocrates, libres et dignes - Les Dix volontés.