2017 ANNEE DES CITOYENNES ET DES CITOYENS - NATURE & ANIMAUX ----------------------------------------------------------------- PLACES AUX CITOYENS Association Loi 1901 enregistrée à Paris 75001 DEBOUT LE PEUPLE ! La Paix, la Liberté et la Dignité avec humanité, n'ont pas besoin d'institution ni de Constitution ; seulement les interdictions de la faim et du froid doivent être permises ! __________________________________________________ Les Politiciens ne sont rien sans les votes des Citoyens. Le Citoyen Propose, le Peuple Décide !
            2017 ANNEE DES CITOYENNES ET DES CITOYENS  - NATURE  & ANIMAUX-----------------------------------------------------------------                              PLACES AUX CITOYENS Association Loi 1901 enregistrée à Paris 75001                                 DEBOUT LE PEUPLE !                    La Paix, la Liberté et la Dignité avec humanité,             n'ont pas besoin d'institution ni de Constitution ;seulement les interdictions de la faim et du froid doivent être permises !__________________________________________________Les Politiciens ne sont rien sans les votes des Citoyens.Le Citoyen Propose, le Peuple Décide !  

Nature  - Vie et Culture

L'ENERGIE, LA NOURRITURE, LA NATURE

==================================================

Vous avez l’intention d’aider le monde agricole et rural et pour la sauvegarde de l’environnement avec une économie circulaire locale.


Ce projet, financé en totalité par des engagements budgétaires existants, représentant toutes les villes de France au niveau des communautés urbaines, rurales, agricoles et des centres de dépurations des eaux usées.


Nous vous sollicitons de vos services, aux fins de pouvoir en informer les intéressés, les introductions nécessaires pour études et réalisation des projets auprès des Maires et des professionnels de l’agriculture et élevage.


Dans le cadre du développement écologique et des professions agricoles pour lesquels nous constatons les difficultés d’ordre économiques et de services publics, de qualité de nourriture et de rentabilité des exploitations notamment, nous vous proposons notre avis sur les actions pouvant apporter des améliorations.


Nous constatons que presque toutes les fermes agricoles et élevage sont des entreprises de consommation plus que de production : gas-oil, électricité, engrais etc…grevant les charges d’exploitation. Alors que sont possibles :
- le Retour à l'agriculture organique, saine, sans pesticides ou des composés chimiques,
- La terre devient plus fertile sans besoin de produits chimiques,
- l’élevage plus sain e naturel et plus productif sans maladies grâce à l’agriculture bio,
- Les communes rurales et urbaines feront des économies budgétaires pour leurs déchets à faible coût le recyclage
- L’utilisation des terres permettront des cultures différentes pour l’alimentaire et non alimentaire en période de jachère, biomasse pour la production de l’énergie alternative.
- les techniques sont vieilles de cent ans, mais personne n’utilise ces systèmes, leur fonctionnement et 100% sûr.


Notre projet comprend aussi :
- L'énergie aux ressources naturelles
- Retour aux méthodes de cultures biologiques
- production de gaz naturel
- Energie produite à partir de l'eau
- Empêcher la pollution industrielle dans les zones urbaines et recycler.


Bref, aucune décharge ; tout ce qui était composé, peut être décomposé.


Les communes urbaines sans avoir à dépenser un énorme budget pour leurs déchets et un faible coût de recyclage.


L’énergie alternative,
- Le system est basé sur la décomposition biologique de toutes les matières,
- Le projet nécessite peu de place pour la production d'énergie pour l’autonomie de la ferme
- L'élimination des déchets sans transport, ou à des petites distance,

 

La décomposition anaérobie
-La décomposition anaérobie par méthanisation en petites centrales capables de recyclage des déchets urbain et l'agriculture, pour les petites exploitations jusqu'à 1000 têtes de bétail,
- la lombricultures pour un composte de qualité Superior
- La récupération e les valorisations des déchets ordinaires.
- La récupération e les valorisations des boues d’épurations.


La récupération de la composition du compost organique est une plus-value, stockable sans inconvénient ni nuisibilité pour l’environnement.


Activités connexes
- Installation des automates pour la distribution de sac biodégradable, le contrôle de la distribution par carte vitale, pour un recycle contrôlé, e qui récompense le bon citoyen recycleur
- Exportation des produits excédentaires
- La pisciculture pour la reproduction pour la régénération du cours d’eau
- La gestion des forêts domaniales pour la récupération et le traitement des déchets verts
- La création, la gestion, la formation professionnelle gratuite et l’interaction entre les communautés urbaines, rurales, agricoles et élevages.
- Produits agricoles en (Box 2050) contrôlées pour la culture maraîchère,
Des cultures dans un environnement protégé, par des températures contrôlées, pour la germination
et pour la Culture,
- Le projet est réalisable avec des installations, peu coûteuses et très efficaces, d’une utilisation manuelle et non électronique, d’un entretien manuel des installations avec
la création d’emplois de personnel à qualifications diverses dans toutes les villes de France.

Nous ne doutons pas de votre intérêt

pour ce projet d’envergure nationale

"L'homme est l'espèce la plus folle : il vénère un Dieu invisible et détruit une Nature visible...sans se rendre compte que la nature qu'il est entrain de détruire est ce Dieu qu'il vénère."    Hubert Rives

 

UNE POLITIQUE ACTIVE POUR LA NATURE,

LES ANIMAUX ET l'ENERGIE

contre les nuisances de toutes sortes

Pourquoi un engagement personnel ?        

Pour le mieux-ētre de la société

et de la planète.

On nous ment ! 

Chaque minute qui passe, les gouvernements soutiennent les énergies fossiles à coups de millions de dollars, mais les grands États pollueurs affirment qu’ils n’ont pas l’argent nécessaire pour aider les pays vulnérables confrontés à des inondations, des sécheresses,  des cyclones et à la malnutrition. 

« Que ta nourriture soit ton médicament et que

ton médicament soit dans ta nourriture »

Hippocrate

 

"Tuez les plantes et vous tuez l'être humain"

-L'agroécologie pourrait nourrir toute la planète-

Pierre RABHI

 

"Va prendre tes leçons dans la Nature"

Léonard de Vinci

Nous sommes à un tournant dangereux pour notre santé.

 

Curieusement, les juristes du Conseil constitutionnel se jugent compétents médicalement et se spécialisent en médecine pour imposer ”constitutionnellement” la vaccination obligatoire, dont rêvent les laboratoires fabricants, pour les Bébés dès l’âge de 2 mois contre l’hépatite B et C, que l’on attrape par le sang et la drogue ; et la vaccination contre le cancer du col de l’utérus, lié à la multiplication des partenaires sexuels, chez garçons et filles dès 9 ans, sans réflexion ni formation adaptée. Pr Henri Joyeux 

ASSEZ DE CORPORATISME ET MONOPOLES AVEC CHAPEAUX DORES

payés par le consommateur et le contribuable,

DANS TOUTES LES GRANDES ENTREPRISES D'ETAT OU PARA ETATIQUE !

Créer des services publics par ville ou par groupement à taille humaine pour l'énergie, electricité, gaz, eau, téléphone, etc..

CREER DES EMPLOIS AVEC LES DECHETS

REPARES, REEMPLOYES, RECYCLES

A VOUS AGRICULTEURS - ELEVEURS -

et autres professionnels de l'agro-alimentaire

 

Arrêtez de demander aux politiciens un prix plus élevé, des subventions, des indemnisations, et autres payés par les contribuables comme vous taillables et corvéables à merci ! Réclamez votre droit et le fruit de votre travail à ceux qui vous exploitent et à ceux qui en profitent et vous n'aurez plus à manifester pour rien, puis vous vous en souviendrez aux prochaines élections. Les élus, sans le vote des citoyens, ne sont rien !

 

Reclamez à ceux qui bénéficient des paradis fiscaux et qui ne payent pas d'impôts en France, à ceux qui qui vous permettebnt de travailler pour des salaires de misère avec la complicité des élus cumulards, faux représentants du peuple qui perçoivent 15.000€/mois et autres privilèges  auto-attribués sans consultation du peuple ; les mêmes qui ne sont capables que de faire des lois en leur faveur et non pour le peuple et qui acceptent tous les projets de lois pour les castes oligarchies, corporatistes, technocrates, sans foi ni loi, ni moralité, ni patriotisme, ni démocratie, ni liberté, ni égalité ni dignité, seigneurs des malheurs des peuple.

 

C'est à cause d'eux que la France, le premier pays agricole de l'Europe pour la quantité et la qualité, par la disparition des agriculteurs due à la PAC, SAFER  et autres organisations administratives et professionnelles, nationales et internationales,  inutiles au mieux et nuisibles au vu des résultats des agriculteurs, depuis De Gaulle et Pompidou le banquier de chez Rothshild, qui ont commencé à mépriser et à spolier les agriculteurs à la faveur de l’industrialisation et de la spéculation, est passé bien après l'Allemagne et la Hollande et la Belgique et autres, des pays à l'origine  pratiquement sans agriculture et qui maintenant nous inondent de mauvais produits agricoles et d'élevage.                     

 

Entendez-vous parler des paysans français qui se suicident pour ne pas pouvoir subvenir aux besoins de l'exploitation et de la famille tout en travaillant ? Jamais ou très rarement ! Et pourtant il y en a beaucoup.

L’intérêt environnemental, l’intérêt agronomique, l’intérêt économique, tout le monde en parle mais le propositions sont rares sauf celles que personne d’autres que les grands groupes peuvent se payer, les mêmes qui profitent des petites exploitations à leur merci.

 

Sans ruiner  les paysans et  sans défigurer l’environnement, tout en préservant l’écologie, l’énergie et l’agronomie.  

 La solution à taille humaine existe pour chaque acteur économique dans un système d’économie circulaire où « Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme », en changeant le système :

une agriculture et des fermes d’intérêt local et/ou élargies en fonction de l’agglomération choisie, pour la diversité de la production agricole et d’élevage sans produits chimiques qui tuent la terre et l’environnement,  de qualité biologique pour une terre qui vit et aussi par les économies structurelles par l’adjonction de l’énergie gratuite pour le matériel d’exploitation et pour les locaux ainsi que le recyclage des déchets, forestiers pour l’entretien des forêts, matières organiques, eaux, compost pour moins de terres en jachère et toujours plus fertiles,  boues, produits industriels .

 

Vous êtes les producteurs de nourriture et des moyens de vie, vous voulez manifester, prenez-vous en à tous les acteurs de votre malheur en ne livrant plus votre production ; lesquelles grandes surfaces et moins grandes n'hésiteront pas à acheter à l'étranger ce que vous ne livreriez pas.

 

Mettez les politiciens devant leur responsabilité et incitez les citoyens à consommer français et le boycot des grandes surgaces, moyennes, etc. approvisionnez seulement les commerçants indépendants locaux, négociez  les mêmes prix que pour les requins des grandes surfaces, creez ainsi votre propre circuit de distribution.

 

Il n'y a plus de médecine ; seulement des médecins !

Il y a de quoi rager et  pester contre les médecins et aussi contre les grands professeurs qui font de la politique comme députés et sénateurs qui votent les lois contre la vraie médecine, celle d'Hippocrate qui sert d'engagement pour le respect de la médecine, vite oublié par eux-mêmes, ne se préoccupent pas de la santé mais de leur situation ! 

Agir pour l'Environnement et les campagnes :

Mis en ligne par Guillaume Bouffé publié par Fawkes-News

 

Pourquoi vos grands-parents n’avaient pas d’allergies alimentaires?…

On peut se poser la question du pourquoi de ces « nouvelles maladies », inconnues il y a quelques décennies. Nous savons que la nourriture n’est plus ce qu'elle était, les modes de culture non plus. Les « jolis légumes » bien calibrés, uniformément colorés, et insipides, sont ceux qui ont la préférence des con-sommateurs. Ils n’ont plus les avantages nutritionnels d’antant, sont bourrés de pesticides et de conservateurs, quand ils ne sont pas « atomisés » pour détruire des germes potentiels (en même temps que leurs propriétés vitaminiques). Devra t-on se souhaiter bon appétit ou bonne chance? Il ne tient qu’à nous de faire le bon choix!…

 

contre 

Ces poisons qui nous nourissent.

 

- le nucléaire, 


Une énergie renouvelable est une source d’énergie qui soit ne s'épuise jamais, soit peut se renouveler rapidement à l’échelle humaine. Les énergies renouvelables n'engendrent pas de déchets ni d’émissions polluantes de manière directe.

Il y a cinq sources essentielles d’énergies dites renouvelables : le vent (éoliennes), l’eau (barrages hydroélectriques, marée-motrice), le soleil (panneaux solaires), les végétaux (biocarburants) et la chaleur du sol (géothermie).

 

Electricité produite à partir de ressources renouvelables comme le vent, la biomasse ou le soleil, ou encore au moyen de petites centrales hydroélectriques au fil de l’eau. Ce type d’énergie est distribué dans le réseau d’électricité conventionnelle et présenté aux consommateurs comme une source d’énergie écologique.

 

- les ogm, les pesticides, 

 

Les pesticides sont utilisés en grandes quantités depuis les années 50 par l’agriculture intensive.Cette forte utilisation entraine une présence de résidus de pesticides partout: dans l’eau bien sûr, mais aussi dans l’air, les brouillards et l’eau de pluie !

Les pesticides sont également présents dans nos aliments: près de 50% des fruits et des légumes produits par l’agriculture intensive en contiennent. Ils finissent dans nos organismes, apportés là par l’eau, l’air et les aliments consommés. Nos organismes hébergent ainsi des centaines de molécules toxiques dont de très nombreux pesticides.

Ces pesticides posent un véritable problème de santé publique, et pas seulement pour les utilisateurs qui sont les plus exposés, mais aussi pour la population générale. En effet, les effets de faibles quantités de pesticides, en mélange, pendant des périodes longues posent de nombreux problèmes de santé. L’épidémiologie nous montre ainsi que les personnes exposées aux pesticides ont plus de risque de développer de nombreuses maladies que les autres : cancer, malformations congénitales, problèmes d’infertilité, problèmes neurologiques ou encore système immunitaire affaibli sont plus fréquent chez eux !

 

Pour 

- Le bien être animal

 

protèger le règne animal notamment en luttant contre le braconnage, la destruction des habitats et les conflits avec l'Homme. Plus d'une espèce sur trois est aujourd'hui menacée de disparition dans le monde. 

 

- L'agriculture biologique

 

Le maintien ou l’augmentation de la fertilité du sol est une priorité en agriculture biologique.

Cet objectif est atteint grâce à :

- des rotations de cultures appropriées permettant au sol de se régénérer,
- la culture d’engrais verts et de légumineuses,
- le recyclage et le compostage des matières organiques,
- le recours à des engrais et amendements d'origine naturelle.

 

Respecte les grands équilibres naturels, la diversité des espèces végétales et animales, en s’interdisant l’emploi de produits chimiques de synthèse et d'OGM, participe à la préservation de la planète.

 

Le développement de l’agriculture biologique contribue également à faire évoluer les pratiques de l’agriculture traditionnelle.

 

La conservation des régions les plus remarquables du globe. Ceci afin d'assurer la survie des espèces et des communautés dépendantes des forêts, des océans et des ressources en eau ; irremplaçable pour l'homme et la nature, l'eau rend la vie possible sur Terre.

 

- La construction et de la rénovation écologique

 

Utilisation des calories présentes dans l'air pour le chauffage intérieur. La pompe à chaleur aérothermique est installée à l'intérieur ou extérieur d'un bâtiment et prélève la chaleur de l'air extérieur pour chauffer l'intérieur. Lorsque la température est trop basse, l'évaporateur de la pompe à chaleur aérothermique peut givrer, diminuant ainsi son efficacité. Ce type de pompes est ainsi muni d'un système de régulation permettant d'inverser le fonctionnement de la pompe pour dégivrer l'évaporateur pendant un court moment.

 

Installation d'équipements qui permettent d'éliminer les eaux usées d'une habitation individuelle généralement sur la parcelle portant l'habitation, sans transport des eaux usées.

 

Bâtiment qui est quasiment autonome pour ses besoins en chauffage. Il utilise les apports gratuits (solaires, métaboliques, d’équipements…) et présente une très bonne isolation, le chauffage devenant un simple appoint.

 

- Eco-citoyenneté


Ce concept est né dans les pays occidentaux à la fin des années 70. La Conférence de Rio (1992) lui a donné une audience très forte. Il implique pour l'écocitoyen d'agir de manière respectueuse envers l'environnement et de prendre conscience que chacun de ses actes au quotidien a une incidence. Il s'agit à travers cette notion de promouvoir les gestes responsables de l'environnement, comme le covoiturage, l'usage modéré de l'eau, la limitation des déplacements en avion, le contrôle de l'usage des appareils électriques domestiques, etc.

L'écoconception est une démarche préventive qui se caractérise par la prise en compte de l'environnement lors de la phase de conception ou d'amélioration d'un produit. L'objectif de cette démarche est d'améliorer la qualité écologique du produit, c'est-à-dire réduire ses impacts négatifs sur l'environnement tout au long de son cycle de vie, tout en conservant sa qualité d'usage.

 

- Éco-consommation


On parle aussi d'achat durable : action personnelle dans les achats au quotidien visant à faire des choix liés à la protection de l'environnement. Il s'agit par exemple de ne pas utiliser les sacs en plastiques, de porter sa préférence sur des produits biologiques ou des produits avec des emballages recyclables, ou encore de préférer des produits dont la fabrication fait appel aux énergies renouvelables.

 

- Ecologie Industrielle


Elle cherche à répondre aux besoins particuliers et émergents des entreprises qui, sous la pression de la réglementation et du jeu de la concurrence, intègrent l’environnement dans leurs stratégies de développement.

 

- Eco-quartier


Habitat dense, diversifié et de faible hauteur qui privilégie le recours aux énergies renouvelables et offre un accès facilité aux transports en commun, ainsi que des services de proximité afin de réduire les émissions de CO2 des citoyens. 
Ce type de conception repose sur 10 principes :

une nouvelle façon de penser et d’agir
Gérer la croissance urbaine
Organiser les déplacements
Localiser l’éco-quartier
Dessiner un quartier cohérent
Repenser l’habitat
Eco-aménagement, éco-construction, éco-rénovation

 

Plaidoyer pour la Terre et les vivants

Bernard Anton, Ph. D.
« Extraits »
Livre paru aux éditions Marcel Broquet, 2009, 288 pages

 

Engagement:

Pour l’amour de la Terre et des Vivants


Ce texte peut être considéré comme un rappel au quotidien de notre écoresponsabilité.

Il peut nous aider à prendre conscience de l’importance de chaque geste que nous effectuons à l’égard de l’environnement, si minime soit-il.

 

Pour empêcher que chaque jour la pollution des sols, de l’eau, de l’air et de la nourriture augmente, avec toutes ses conséquences sur le climat, l’écosystème, la santé, le présent, le futur, je m’engage librement et avec joie à contribuer, autant que je peux, à la sauvegarde de l’environnement et des espèces en diminuant mes empreintes écologiques.

 

Je choisis, à titre d’écocitoyen responsable et solidaire, par respect pour la Terre qui est notre Mère, qui nous nourrit et nous héberge, par respect aussi pour les Vivants, de faire plusieurs gestes constructifs et réfléchis, à la maison, au travail et dans mes loisirs.

 

J’opte pour un mode de vie plus modéré, le moins polluant possible. Je privilégie l’être à l’avoir.

 

Je gère et réduis ma consommation d’énergie, d’eau, de biens inutiles et non recyclables, de ressources non renouvelables.

 

Je gère et réduis au minimum ma production de déchets. Je recycle.

 

J’essaie de réparer les dégâts environnementaux et d’être vert dans toutes les dimensions de ma vie. Je sensibilise les autres à l’importance d’un environnement sain, au rôle primordial de la végétation et à la fragilité de l’équilibre de la biosphère.

 

Je m’implique socialement et politiquement pour que le souci de l’environnement physique et humain soit une des plus grandes priorités.

 

Je fais de mon mieux pour protéger la force de vie qui veut vivre. Je suis conscient que chaque geste que je fais, en harmonie avec la nature, en union avec tous les écocitoyens de la planète, constitue un pas de plus vers la guérison de l’environnement et conduit à une meilleure qualité de vie, au bien-être de tous.

Monsieur le Ministre,

 
Aux quatre coins du territoire, des projets d’élevage industriel voient le jour :
une usine de 1000 vaches a pu voir le jour à Drucat dans la Somme ;
une autre usine de 1000 veaux est en construction à Saint-Martial-le-Vieux dans la Creuse ;
un poulailler géant avec 1,2 million de volailles à Pamproux (79) réalisé ;
une porcherie industrielle de 15 000 porcs à Vitry-le-François (51) réalisé ;
etc.

M. le Ministre : stoppez les fermes-usines ! -Par Isa Durand-
 
Monsieur le ministre de l’Agriculture,
 
Vos récents propos annonçant que vous vous apprêtez une nouvelle fois à assouplir les autorisations d’agrandissement des élevages industriels tout en réduisant et en allégeant le nombre des contrôles ciblant ces usines m’ont scandalisé.
Alors même qu'une écrasante majorité de Français (87%) souhaitent que la politique agricole favorise les «petites exploitations qui privilégient la qualité des produits», selon un sondage Odoxa publié dimanche dans Le Parisien ;
Alors même que la situation dramatique de l’agriculture en général et de l’élevage en particulier devrait vous amener à changer de politique ; 
Vous semblez prêt à donner raison à cette minorité de productivistes : 
■ qui polluent nos sols et nos rivières, 
■ qui produisent à la chaine une alimentation de piètre qualité,
■ et qui confinent les animaux dans des univers concentrationnaires inacceptables. 
Ce "modèle" industriel nous rend dépendants des marchés spéculatifs et des importations d'aliments pour bétail, il détruit le tissu agricole, augmente le chômage et bafoue les attentes sociales. Il est grand temps que l’agriculture cesse d’être le monopole d’une minorité agissante. 
Il est plus que nécessaire d’ouvrir un vaste débat sur l’avenir de l’agriculture prenant en compte les aspirations de la société à plus de qualité et de respect de l’environnement. 
La politique agricole doit enfin être co-élaborée par les citoyens, dans une nouvelle démarche de type "États généraux de l'agriculture" associant :
• les associations environnementales, 
• les organisations de consommateurs, 
• les acteurs de la solidarité internationale, 
• les associations de médecins, 
• l'ensemble des acteurs du milieu rural - 
• et bien sûr la diversité des organisations paysannes (incluant les syndicats minoritaires, les organisations de l'agriculture biologique, les CIVAM, etc.).
 
Je vous prie de recevoir, l’expression de ma considération respectueuse.

Depuis des décennies, les gouvernements négocient en secret des accords de libre-échange et d’investissement. Ces accords sapent nos droits, détruisent l’emploi et l’environnement dans le seul intérêt court-termiste des multinationales. Les négociations transatlantiques avec les États-Unis (TAFTA) et le Canada (CETA) en sont de parfaits exemples. Mais sur tous les continents, les mobilisations s’amplifient pour dénoncer ces traités des multinationales et promouvoir la justice sociale et écologique.

Le collectif Stop TAFTA appelle à décliner l’appel international à action [1] sur tout le territoire pour mettre en échec les traités des multinationales et promouvoir une économie au service des peuples et de la planète :

Pour l’agriculture paysanne : Stop TAFTA !
Alors que l’agriculture à taille humaine et respectueuse de l’environnement étouffe déjà sous le rouleau compresseur de l’industrialisation, TAFTA déversera un déluge de produits agricoles à bas coût qui détruiront les filières agricoles, dérèglementera l’utilisation de pesticides, renforcera les droits de propriété intellectuelle qui bénéficieront aux multinationales semencières et chimiques, facilitera l’utilisation des OGM et mettra à terre le système AOC [2] / IGP [3] . Il poussera les paysans à la faillite, accélèrera le dépeuplement des campagnes, la transformation de nos fermes en usines, et installera encore plus profondément la malbouffe au cœur de nos vies.

Pour la santé : Stop TAFTA !
Alors que les systèmes de santé européens sont sous la pression constante des politiques d’austérité, le TAFTA vise à ouvrir des pans entiers de la protection sociale, de nos systèmes médicaux et hospitaliers aux intérêts des multinationales, et à faire primer ceux-ci sur l’intérêt général. Brevets sur les médicaments renforcés ; attaques contre la transparence des essais cliniques ; nouvelles armes données aux multinationales, y compris du tabac, pour attaquer les législations sur la santé publique ; abaissement des normes sanitaires et phytosanitaires : le TAFTA nuit gravement à la santé.

Pour le climat : Stop TAFTA !
Alors que la crise climatique est le plus grand défi du XXIe siècle, le TAFTA va à l’encontre de la transition énergétique et écologique dont nous avons besoin pour éviter le désastre. Le TAFTA donnera de nouvelles armes aux pétroliers pour tuer les initiatives et le développement des technologies de la transition et empêchera d’interdire les méthodes d’extraction climaticides (gaz de schistes, sables bitumineux, etc.). De plus, l’augmentation des flux de marchandises de part et d’autre de l’Atlantique va à contre courant de la nécessaire relocalisation de nos économies. L’adoption du TAFTA enverrait un message clair : Game Over pour le climat.

Pour l’emploi : Stop TAFTA !
Alors que les travailleurs américains souffrent du refus de leur pays de ratifier les conventions internationales les plus basiques en matière de droits sociaux, le TAFTA vise à renforcer la concurrence entre les travailleurs des deux côtés de l’Atlantique. L’accord facilitera la course aux bas salaires et au droit du travail dérégulé. Il permettra aux multinationales d’accroître les pressions à la baisse sur les salaires et les conditions de travail. Les effets de la compétitivité par le bas ne s’arrêtent pas là : des études tirent la sonnette d’alarme et prédisent jusqu’à 600 000 pertes d’emplois en Europe dans la première décennie de l’accord. Pour les travailleurs européens et américains, c’est un système perdant-perdant, où seuls les actionnaires gagneront. Pour l’emploi local et durable, le TAFTA ne passera pas !

Pour la démocratie : Stop TAFTA !
Alors que le pouvoir du politique est de plus en plus faible, le TAFTA, en créant des règles supérieures aux lois, renforcera l’impuissance des décideurs élus. L’accord créera une nouvelle institution euro-américaine qui affaiblira les parlements et les collectivités. Enfin, il mettra en place des tribunaux privés au service des multinationales, qui pourront contourner la justice, attaquer les lois qui les dérangent et obtenir des milliards de compensation. Le message du TAFTA est clair : la démocratie n’est pas compétitive !

 

Le TAFTA et les autres traités de libre-échange ne prospèrent que grâce à l’opacité qui les entoure.                                                        

Ensemble, nous pouvons arrêter les accords en cours de négociation et renverser les effets néfastes des accords passés. Nous pouvons faire avancer nos alternatives, qui placent les peuples et la planète avant les profits des multinationales.

 

Nous sommes ravis de vous accueilir sur ce site où Vous trouverez toutes les informations  pour une nouvelle politique en faveur du Citoyen Démocrate, Libre et Digne.

 

Une formidable organisation en faveur des citoyens pour faire valoir ses idées et projets sur des bases humaines et dignes et aussi de la nature, indispenables pour notre bien-être. 

Une formidable organisation NON POLITIQUE  en faveur des candidats aux élections, LIBRES DE TOUT PARTI POLITIQUE

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Place aux citoyens démocrates, libres et dignes - Les Dix volontés.